Vous êtes ici : Capsule Compatible Nespresso » Ethical Coffee Casino » Ethical Coffee compte produire des capsules de café à Genève
Ethical Coffee compte produire des capsules de café à Genève | Capsule Compatible Nespresso

Ethical Coffee compte produire des capsules de café à Genève

12 Déc

Ethical Coffee Company compte ouvrir une unité de production à Genève l’an prochain. Cette dernière devrait être opérationnelle dès avril ou mai et emploiera quelque 50 à 75 personnes dans un premier temps, possiblement 300 à 500 à terme.

Le site n’est pas encore défini. Jean-Paul Gaillard, fondateur de Ethical Coffee, est en négociation en ce moment en vue de locaux, a-t-il indiqué à l’ATS, revenant sur information parue vendredi dans les quotidiens alémaniques « Bund » et « Tages-Anzeiger ».

Les locaux désaffectés de Charmilles Technologies à Meyrin (GE), préalablement visés, ont été écartés pour des « raisons de physique du bâtiment », précise l’entrepreneur valaisan. Quant au site de la Brasserie Cardinal à Fribourg, il n’a pas été retenu, car trop éloigné des autres usines de la compagnie.

Outre sa fabrique à Chambéry, Ethical Coffee Company (ECC) comptera dès janvier un deuxième site de production en France, dans la banlieue d’Annemasse. Les affaires marchent « très bien, trop bien », lance Jean-Paul Gaillard, sans avancer de chiffres. L’Hexagone « absorbe tout ce que l’on peut produire ».

Distribution en Suisse en septembre
Pour l’heure, ECC commercialise ses capsules de café en France uniquement, via un contrat d’exclusivité avec les supermarchés Casino. Dès septembre prochain, la société concurrente de Nespresso créée en 2008 les écoulera également en Suisse et en Allemagne.

La concurrence est rude sur le marché des dosettes compatibles avec les machines Nespresso. Interrogé sur la bataille juridique qui oppose Ethical Coffee ainsi que le groupe américain Sara Lee à Nestlé, propriétaire de Nespresso, Jean-Paul Gaillard se dit « parfaitement serein ».

Par sa plainte pour violation de brevet, le groupe alimentaire vaudois « remplit ses obligations légales vis-à-vis de ses actionnaires, ce que je respecte, mais ce qui ne préjuge en rien de l’issue de l’affaire: j’ai confiance en la justice », relève Jean-Paul Gaillard, directeur de Nespresso entre 1990 et 1998.

(ats / 10 décembre 2010 14:58) romandie.com

No comments yet

Leave a Reply