Vous êtes ici : Capsule Compatible Nespresso » Capsules Nespresso » Harpons, crochets et coups tordus: malaise chez Nespresso
Harpons, crochets et coups tordus: malaise chez Nespresso | Capsule Compatible Nespresso

Harpons, crochets et coups tordus: malaise chez Nespresso

18 Mar

LeTemps.ch

Malgré les dires de son patron, la filiale de Nestlé a introduit sur ses machines des modifications qui ont pour effet de coincer les capsules concurrentes. Sauf celles de Sara Lee

La deuxième saison de la guerre des clones contre Nespresso a commencé. Elle s’est ouverte sur une série de revers inattendus pour la filiale de Nestlé. Début mars, Denner a finalement reçu l’autorisation de commercialiser ses capsules compatibles. Puis, jeudi dernier, des huissiers ont procédé à des perquisitions dans les boutiques de la marque à Paris. Tuyautées par le suisse Ethical Coffee Company (ECC), les autorités françaises enquêteraient sur un système anti-concurrence introduit par Nespresso dans ses machines les plus récentes. Des recherches du Temps confirment que Nespresso a bel et bien équipé ses machines d’un dispositif ayant pour effet de rendre plus difficile l’usage de dosettes concurrentes.

Mercredi matin, dans les allées du supermarché Casino de Divonne. Un client remplit son chariot de boîtes «L’Or Espresso», la marque de dosettes compatibles du groupe américain Sara Lee. Pourquoi choisir les capsules Sara Lee plutôt que celles du suisse Ethical Coffee, présentes sur le rayon d’en dessous? «Oh, celles-là? Plus jamais! Elles restent coincées dans ma machine, et c’est une plaie de les ressortir à coups de cuillère, raconte le client. Avec celles de Sara Lee, je n’ai plus ce problème.»

Plus innovateur

Dans une interview accordée au Temps samedi dernier, le directeur Richard Girardot promettait que Nespresso n’utiliserait pas d’artifices techniques pour empêcher l’usage de capsules compatibles sur ses machines: «Il faut être plus innovateur que cela, déclarait-il alors. L’option existe. Mais actuellement, ce n’est pas notre position.»

Il suffit de glisser un doigt dans le réceptacle des machines actuellement sur le marché pour se rendre compte que cette affirmation est, au mieux, une demi-vérité. Sur la ­vingtaine de modèles de la gamme Citiz que nous avons inspectés cette semaine, près de la moitié présente des aspérités au fond de la cage à capsule. Ces petits becs de plastique, appelés harpons dans le jargon technique, ont pour effet de coincer les capsules concurrentes dans la cage après utilisation. Dans certains cas, ceux-ci empêchent la dosette de s’y introduire complètement, laissant de l’eau s’écouler dans le café. Seule la capsule Nespresso se sort du piège, son aluminium se déformant sous la pression des harpons. Le nouveau modèle présenté mi-février, la Pixie, contient non seulement des harpons plus acérés, mais aussi des crochets sur la face avant de sa cage.

 

 

One Response to “Harpons, crochets et coups tordus: malaise chez Nespresso”

  1. Nicolas 20 mars 2011 at 14 h 30 min #

    Je pense que Nestlé « bidouille » les machines Nespresso. On le sent avec le doigt, c’est mon cas mais les capsules Casino fonctionnent très bien dans ma Citiz. Zéro problème. Pixie du bureau, parfait, très rarement ça coince un peu mais le « truc » de l’eau chaude (appuyer sur bouton café), comme recommande Ethical Coffe fonctionne très bien.

    Nestlé « bidouille » mal…méritera la DGCCRF…ils sont bizarre chez Nestlé..

    Si le communiqué de Ethical Coffee Company – caps Casino- que vous reprenez était faux, Nestlé aurait attaqué ECC en justice. Ce n’est pas le cas. Un « aveu » clair de Nestlé.

    Et ils vendent du lait pour Bébés. Espérons qu’ils ne bidouillent pas le lait…ils en sont peut-être capables pour gagner plus…

Leave a Reply