Vous êtes ici : Capsule Compatible Nespresso » Non classé » L’inventeur de Nespresso cède sa société Tpresso
L'inventeur de Nespresso cède sa société Tpresso | Capsule Compatible Nespresso

L’inventeur de Nespresso cède sa société Tpresso

12 Déc

 

Par Claude Fouquet | 12/12 LESECHOS

Eric favre qui avait inventé le concept des capsules Nespresso voulait faire de même dans le thé. Faute de trouver un groupe industriel pour l’appuyer, il cède la société qu’il avait créé en 2011 avec un partenaire chinois.

Il avait révolutionné le monde du café en inventant Nespresso, un système de capsules dont le succès ne se dément pas en dépit de la concurrence. Il avait ensuite voulu faire de même dans le monde des buveurs de thé… mais cette fois-ci le succès n’est pas aussi fulgurant que prévu. Inventeur et ancien patron de Nespresso, Eric Favre a décidé de céder sa société Tpresso, spécialisée dans les capsules à thé.

Il avait officiellement lancé sa société en 2011 en Chine en s’associant au distributeur local Teafinder. Et visait alors avant tout une clientèle haut de gamme _ comme le vante la vidéo réalisée à destination du marché chinois _ dans un pays ou le thé est consommé quotidiennement à l’instar de l’eau. Il indiquait alors avoir investi quelques 30 millions d’euros en recherche et en développement pour mettre au point ce système.

Faute d’avoir pu s’assurer l’appui d’un groupe industriel pour la commercialisation en Europe et dans le monde, le concept a trouvé acquéreur auprès d’un groupe d’investisseurs-entrepreneurs internationaux.

Eric Favre et son épouse Anna-Maria justifient cette vente, dont le montant n’est pas divulgué, pour des raisons liées à l’âge. « C’est une décision de sagesse, car nous n’aurions pas pu conclure cette magnifique aventure par nos propres moyens », explique Eric Favre dans son communiqué.

Développer de nouveaux marchés

Les nouveaux propriétaires, qui ont créé dans ce but la société T-Investor Holdings, affirment vouloir développer la marque et la lancer sur de nouveaux marchés, principalement par le biais de licences et de partenariats.

En 2011, pour lancer Tprseeo, Eric Favre s’était associé en Chine et jusqu’ici, l’essentiel de la production, encore modeste, a été absorbé par ce marché. Il avait alors indiqué qu’il souhaitait se développer à l’international, dans d’autres pays d’Asie et en Europe, mais pas là où le thé se boit avec du sucre et du lait, qui altèrent trop le goût. « Je ne le lancerai pas en Angleterre (…) ni dans les pays méditerranéens qui prennent le thé comme une boisson pour les malades » avait-il alors indiqué.

.

No comments yet

Leave a Reply