Vous êtes ici : Capsule Compatible Nespresso » Capsules Nespresso » Nespresso : Les cafés Sati conjuguent bio et équitable
Nespresso : Les cafés Sati conjuguent bio et équitable | Capsule Compatible Nespresso

Nespresso : Les cafés Sati conjuguent bio et équitable

6 Fév

Malmené depuis deux ans par la flambée des prix du café et les fluctuations du dollar, le torréfacteur strasbourgeois Sati repasse à l’offensive. Dès la rentrée de septembre, il prévoit de lancer des capsules compatibles Nespresso. Et, pour riposter à la concurrence des marques de Sara Lee et de Kraft (désormais Mondelez) qui détiennent près de 70 % du marché français, cette entreprise familiale, présidée par Nicolas Schulé, développe ses partenariats avec les marques distributeurs, mais uniquement sur le créneau du haut de gamme, du bio et du commerce équitable. Pas question de se laisser entraîner dans la guerre des prix : le jeune dirigeant n’a pas hésité en 2011 à résilier un contrat avec un distributeur trop gourmand.

« J’ai passé quelques nuits blanches, mais notre partenaire est revenu », lâche-t-il, soulagé. Et, depuis, après Cora, Leclerc, Système U et Auchan, Sati a ajouté Casino à ses clients qui concourent à environ un tiers de son chiffre d’affaires. Si un autre tiers de l’activité se fait sous forme de torréfaction à façon pour d’autres marques, histoire de rentabiliser l’outil industriel du Port du Rhin à Strasbourg, Sati avance aussi sous sa propre marque, avec notamment sa collection Heure Exquise et son café Bredelé, dans les dix départements du Grand Est, où il revendique 15 % du marché.

Un torréfaction lente et progressive

« Notre unique atout, c’est la qualité de nos cafés, basée sur un approvisionnement sélectionné et contrôlé, associée à notre savoir-faire de torréfaction à la fois lente, douze minutes, et progressive », assure Nicolas Schulé. Hors de question de recourir à la flash torréfaction. Ce qui n’empêche pas l’unité alsacienne de sortir près de 20 millions de paquets de café par an. Et parmi eux, plus de 10 % de café en grains, qui avait quasi disparu, sauf chez Sati, et revient en force avec la baisse des prix des machines à moulin intégré. De même, la PME s’est très tôt positionnée sur le marché des dosettes qui représente aujourd’hui près de 20 % des tonnages vendus, tout comme sur celui des cafés solubles lyophilisés. Ces derniers sont tous conditionnés à Kwidzyn, dans l’usine polonaise de Sati créée en 1993. Clone de l’usine alsacienne, cette unité, qui compte également 45 personnes, dessert prioritairement les marchés d’Europe de l’Est, l’Allemagne et la Russie.

Christian Lienhardt, Les Echos
Correspondant à Strasbourg

 

Effectif : 45 salariés
Chiffre d’affaires : 30 millions d’euros
Activité : torréfaction de café

 

No comments yet

Leave a Reply