Vous êtes ici : Capsule Compatible Nespresso » Capsules Nespresso » NESPRESSO REPART EN GUERRE DES CAPSULES
NESPRESSO REPART EN GUERRE DES CAPSULES | Capsule Compatible Nespresso

NESPRESSO REPART EN GUERRE DES CAPSULES

2 Oct

Les dosettes d’Ethical Coffee Company arrivent chez Media Markt. Nestlé a saisi les juges.

Ce samedi, journée d’affluence par excellence, était très attendue par les dirigeants du géant de l’électronique Media Markt: la clientèle suisse allait-elle se laisser séduire par les publicités aguicheuses diffusées ces jours dans la presse et annonçant la mise en rayons de capsules de café compatibles avec les machines Nespresso?

L’enthousiasme est retombé prématurément hier en fin d’après-midi, lorsque le Tribunal cantonal vaudois a répondu favorablement à la demande d’injonction préliminaire ex parte émanant de la filiale de Nestlé. Une décision « interdisant aux succursales helvétiques de l’entreprise allemande Media Saturn de commercialiser des capsules qui enfreignent notre marque tridimensionnelle », a souligné Nespresso dans un communiqué.

Respecter les règles

« Nous sommes satisfaits de la décision du Tribunal », a commenté Pascal Hottinger, le directeur de Nespresso Suisse, précisant que les 19 enseignes Media Markt que compte le pays « doivent immédiatement retirer les produits en question ». Nespresso « accueille favorablement la concurrence dans la mesure où elle stimule l’innovation et la croissance », a tenu à rappeler son patron. « Mais la concurrence doit être loyale et doit respecter les règles. »

Visiblement, le lancement – avec la complicité de la société Ethical Coffee Company (ECC) – de cinq variétés de dosettes à prix doux n’entre pas dans cette catégorie. C’est pourquoi la filiale du géant alimentaire a fait appel à la justice, estimant que le droit helvétique ainsi qu’un précédent arrêt rendu dans le conflit avec Denner offrent « une base solide pour cette requête ».

Hier soir, les responsables de Media Markt n’avaient pas encore reçu copie de la décision des juges lausannois, nous a indiqué Sacha Wigdorovits, le porte-parole suisse du groupe. « Nous allons donc continuer à vendre ces capsules! » Une décision qui ne surprend pas, étant donné que durant leurs trois premiers jours de commercialisation, les dosettes ECC, « qui sont 20% moins chères que celles de Nespresso, ont déjà très bien marché ».

Gageons que ce premier bras de fer annonce une longue passe d’armes en justice qui ne sera pas sans rappeler celle qui oppose Denner à Nespresso depuis des mois. Pour mémoire, la filiale de Migros, qui commercialise des dosettes à prix cassé, a déjà dû les retirer à deux reprises des rayons. Depuis la fin août, le discounter dispose d’une nouvelle autorisation de vente.

L’avenir en grand

L’annonce, il y a quelques jours, des premiers pas d’Ethical Coffee Company sur le marché suisse des capsules Nespresso-compatibles n’a pas constitué une surprise. Le fondateur de l’entreprise, l’ex-directeur de Nespresso Jean-Paul Gaillard, avait prévenu il y a quelques mois de son intention de partir à l’assaut des supermarchés helvétiques cet automne. En France, les dosettes d’ECC connaissent un joli succès depuis plus d’un an.

En guise d’écrin de cette entrée en terres helvétiques, on attendait plutôt Coop, qui avait admis au printemps être en tractations avec les troupes de Jean-Paul Gaillard. Pas convaincu de la biodégradabilité des précieuses capsules, un de leur argument de vente phare, le grand distributeur a préféré lâcher l’affaire.

Finalement, c’est Media Markt qui s’est lancé dans l’aventure. Idée du groupe allemand, plus habitué à la vente d’appareils photo et autres ordinateurs que de produits alimentaires? Permettre à ses clients de s’approvisionner en dosettes directement après l’achat d’une machine Nespresso. Confiants dans le succès de cette démarche, les dirigeants ont déjà prévu de la reproduire dans d’autres pays européens.

Brevet « inattaquable »

Le patron d’ECC voit lui aussi l’avenir en XXL. « Il y a des tas d’ouvertures possibles pour nous sur le marché suisse de la grande distribution », a-t-il affirmé, ajoutant s’être déjà entendu avec plusieurs groupes actifs dans l’alimentaire. A défaut d’un partenariat avec Coop, Jean-Paul Gaillard lorgne-t-il l’autre géant orange? « Un accord avec Migros n’est pas exclu… »

Le Valaisan estime que d’ici le printemps 2012, plusieurs milliers de magasins suisses pourraient proposer les capsules ECC. Et rappelle que dans l’Hexagone, sa marque est disponible dans pas moins de 9600 enseignes du supermarché Casino.

Contacté hier peu avant l’annonce du verdict lausannois, Jean-Paul Gaillard s’était dit confiant que les démêlés de Denner avec la justice ne se reproduiraient pas. Et que, le cas échéant, ECC ne craignait rien, ses brevets étant « inattaquables ».

PATRICIA MICHAUD Le Nouvelliste

 

No comments yet

Leave a Reply